Vaisseau collatéral

L’espace entre une série de piliers de la nef centrale et une série de piliers à sa gauche ou à sa droite, ou l’espace entre une série de piliers et le mur extérieur.

Église halle

Bâtiment religieux rectangulaire sans collatéraux. La plupart des grandes chapelles d’Anvers (comme celle dite de l’Empereur et celle dite des Cordonniers) ont en fait la forme d’une église-halle. De même, la plupart des églises construites dans la seconde moitié du XXe siècle sont des églises-halles.

Croisée

Le point central d’une église cruciforme. La croisée est l’intersection entre l’axe longitudinal [formé par le chœur et la nef] et l’axe transversal [formé par le transept].

Travée

Espace situé entre deux supports (mur ou piliers) dans le sens longitudinal de la nef, du transept, du chœur ou d’un vaisseau.

Portail d’entrée

Espace qui, généralement à l’intérieur, est construit contre la porte extérieure afin d’éviter que la porte extérieure ouverte ne provoque un courant d’air continu dans le bâtiment.

Nef

La partie arrière de l’église est réservée à la congrégation. La nef se prolonge jusqu’au transept.

Sacristie

La pièce où prêtre, enfants de chœur et/ou acolytes se préparent et se changent pour la Messe.

Narthex

Le vestibule d’une église chrétienne primitive était réservé à ceux qui n’étaient pas (encore) admis dans la communauté ecclésiale proprement dite : les pénitents et les non-baptisés. Ce dernier point explique également pourquoi les fonts baptismaux étaient situés près du narthex.

Vaisseau central

L’espace entre les deux rangées centrales de piliers de la nef.

Chapelle absidiale

Une chapelle sur la paroi arrière incurvée du chœur. Dans le symbolisme du plan cruciforme, où le chœur figure la tête de Jésus crucifié, ces chapelles forment, en quelque sorte, une auréole autour de cette tête. C’est pourquoi on les appelle parfois “chapelles rayonnantes”.